mardi
juil.172018

Parlons de la santé mentale

 

Ce mois-ci, le blogue de l’AgExpert vous transporte loin des sentiers battus. Plutôt que de porter notre attention sur les feuilles de calcul et les ratios, nous allons explorer le côté humain de l’agriculture – c’est-à-dire tous ceux et toutes celles qui comme nous sont passionnés de l’agriculture.

 

Une industrie merveilleuse et imprévisible

Avez-vous déjà remarqué à quel point le secteur agricole peut être complexe et volatil? Il est pratiquement impossible de tout prévoir. Le moindre facteur peut vous faire réaliser un profit ou subir une perte — un peu de pluie, une faible variation du marché, une légère augmentation des coûts. C’est particulièrement difficile lorsque nous n’avons aucune prise sur ces facteurs, mais que nous sommes tout de même responsables de prendre les décisions, et ces décisions peuvent être lourdes de conséquences.

 

Un engagement envers tous les producteurs

Le travail acharné, la résilience, la force et un sentiment d’appartenance à la collectivité ont toujours caractérisé la vie sur la ferme, mais il y a aussi des moments où les producteurs peuvent ressentir de la frustration et de l’anxiété. Nous en avons déjà été témoins. Nous savons tous que ces sentiments peuvent mener à des gestes regrettables. C’est pour cette raison que nous sommes déterminés à mettre fin à la stigmatisation de la dépression.

 

Agissez aujourd’hui

Si la lecture de cet article vous fait penser à quelqu’un, comme un voisin, ou que le sujet vous interpelle ou qu’il vous touche personnellement, agissez maintenant.  Rendez-vous sur le site Association canadienne pour la santé mentale pour trouver votre ACSM locale. Si vous ou un de vos proches ressentez du stress, de l’angoisse, de la colère, du désespoir ou si vous vous sentez isolé et éprouvez des difficultés, n’ignorez pas la situation. Parlez-en. Allez prendre un café pour discuter ou offrez-leur de les accompagner à la clinique ou faites-vous accompagner. Si vous pensez que la situation présente un danger immédiat, rendez-vous dans une salle d’urgence ou appelez le 911.

 

Nous vous encourageons fortement à vous exprimer lorsque vous en ressentez le besoin et à demeurer à l’écoute des autres lorsque vous le pouvez. Prenons soin les uns des autres.

mardi
juin122018

Rencontrez votre équipe de soutien!

C’est la saison des salons agricoles! (En fait, c’est la saison des salons agricoles toute l'année.) Nous sommes toujours enthousiastes de vous rencontrer en personne chaque fois que nous le pouvons.

Progressons ensemble du 20 au 22 juin

Ce mois-ci, venez nous rencontrer au Farm Progress Show du Canada, à Regina, en Saskatchewan. Nous répondrons à vos questions de 9 h à 17 h, tous les jours du salon. Vous pouvez également obtenir une démo du nouveau logiciel de gestion agricole AgExpert Champs, qui est vraiment simple à utiliser.


Kiosque AgExpert

Eventplex, lobby 7, côté sud


Au plaisir de discuter avec vous bientôt

Si vous ne pouvez pas participer à cet événement, retrouvez notre kiosque AgExpert dans le cadre d’autres salons agricoles à l’échelle du pays au cours de l’année. Nous sommes toujours ravis de vous voir.

 

mardi
mai222018

Comment rémunérer les employés pour les congés fériés?

En tant qu’employeur, la détermination de la rémunération de vos employés pendant les congés fériés peut vous sembler un défi de taille. Qui est admissible? À combien ont-ils droit? Le module sur la rémunération dans AgExpert Analyste traite l’essentiel des calculs de la paye, mais la rémunération des jours fériés nécessite un peu de calcul manuel. Voici un guide rapide pour vous aider.

 

Connaître les règles applicables à votre province ou territoire

Les producteurs de la plupart des provinces ne sont pas tenus de payer les congés fériés. Dans les provinces exemptées, les producteurs peuvent choisir de rémunérés les employés pour les jours fériés. En cas de doute quant à vos obligations à cet égard, communiquez avec votre comptable ou téléphonez à votre organisme local responsable des normes de travail.

Colombie-Britannique – 1-800-663-3316
Alberta – 1-877-427-3731
Saskatchewan – 1-800-667-1783
Manitoba – 1-800-821-4307
Ontario – 1-800-531-5551
Québec – 1-844-838-0808
Terre-Neuve-et-Labrador – (page 14 ) 1-877-563-1063
Île-du-Prince-Édouard – 1-800-333-4362                
Nouvelle-Écosse – 1-888-315-0110
Nouveau-Brunswick – 1-888-452-2687
Yukon – 1-867-667-5944 
Territoires du Nord-Ouest – Consultez la page 21 du PDF sur les normes de travail (Statutory Holidays and Holiday Pay – en anglais seulement) – 1-888-700-5707 
Nunavut – 1-877-806-8402 

 

Voici un exemple de calcul de la rémunération des jours fériés en Saskatchewan

Supposons que M. Tout-le-monde gagne 1 375,20 $ par semaine. Son salaire est versé mensuellement et un congé férié tombe durant la période de paye courante. Nous calculerons comme suit la rémunération de ce salarié pour ce congé férié :

Salaire normal : 1 375,20 $ x 4 semaines = 5 500,80 $
Indemnité de jour férié = Rémunération totale divisée par le nombre de jours travaillés

Les employés à temps plein travaillent cinq jours par semaine.
5 500,80 $ divisé par 20 = 275,04 $

Essentiellement, nous déterminons son salaire quotidien moyen ou, si vous préférez, son nombre moyen d’heures.

 

Configuration de la rémunération des jours fériés dans AgExpert Analyste

  1. Rendez-vous d’abord dans le menu Paye, puis sélectionnez Configurer. À la fenêtre de la paye, cliquez sur Type de paye. Sélectionnez Ajouter, puis entrez l’information pour l’indemnité de jour férié. Enregistrez vos changements. 

  2. Ajoutez maintenant l’indemnité de jour férié de votre employé. Sélectionnez Employés/RE dans le menu, mettez le nom de votre employé en surbrillance, puis cliquez sur Modifier.
     
  3. Cliquez ensuite sur l’onglet Types de paye, avantages sociaux et retenues. Cliquez ensuite sur l’icône des jumelles à gauche des Types de paye et sélectionnez Indemnités de jour férié. Si vos employés sont rémunérés à un taux horaire, entrez le nombre moyen d’heures sur la ligne Indemnités de jour férié. S’ils reçoivent un salaire fixe, laissez cette valeur à zéro. Enregistrez vos changements.

     
  4. Pour verser les indemnités de jour férié de vos employés, rendez-vous dans le menu Paye et sélectionnez Créer des chèques de paye. Entrez les renseignements relatifs à la paye comme d’habitude. Lors du paiement des indemnités de jour férié, entrez le nombre moyen d’heures travaillées et le taux de rémunération de ces heures. 

 

mardi
avr.172018

Vos stocks sont-ils bien configurés?

Il est important d’assurer le suivi de vos stocks. De plus, si vous effectuez un suivi aux fins du programme Agri-stabilité, vous devez configurer vos comptes de stocks de la façon qui suit. Mais, ne vous laissez pas intimider. Vous n’avez qu’à suivre les instructions ci-dessous.

Gestion des détails avec Analyste AgExpert

Lorsque vous avez créé votre fichier de données, vous avez dû choisir les produits qui figureraient dans votre fichier de données. Quelques années se sont écoulées... Disons maintenant que vous désirez
commencer à cultiver aussi des pois. Comment vous y prendrez-vous pour ajouter les pois à vos stocks? Vous n’avez qu’à suivre les étapes suivantes :

  

  1. Tout d’abord, vous devez ajouter un compte de stocks. Dans le menu Configurer, sélectionnez le plan comptable. Sous l’onglet Actif, faites défiler jusqu’à ce que vous repériez votre compte Inventaire de légumineuses. Mettez le compte Inventaire de légumineuses en surbrillance (compte principal) et cliquez sur le bouton Ajouter.

  2. Créez un compte auxiliaire pour la variété de pois que vous désirez semer. La catégorie du compte sera Compte auxiliaire. Ensuite, cliquez sur Créer compte. Sélectionnez Oui lorsque la fenêtre contextuelle s’affiche. Assurez-vous de sélectionner l’unité de mesure, le compte de rajustement des stocks et le type de produit Agri-stabilité.
     
  3. Maintenant, vous allez ajouter les comptes de revenus et de dépenses et les lier à votre compte de stocks. Commençons par le compte de revenus.

    Cliquez sur l’onglet Revenus et rendez-vous au compte primaire Légumineuses (ventes). Ajoutez un compte principal appelé Ventes de pois.

  4. Utilisez le même numéro de compte que votre compte principal (4121) et ajoutez un compte auxiliaire pour les ventes de pois jaunes. Cliquez sur le livre bleu à côté du compte de stocks afin de sélectionner votre compte pour les pois jaunes. 
  5. Passons maintenant à l’onglet des dépenses. Ajoutez Achats des graines de pois comme compte principal et Pois jaunes comme compte auxiliaire.


Maintenant vous savez comment configurer vos stocks, que ce soit pour assurer un suivi de vos stocks ou un suivi détaillé aux fins du programme Agri-stabilité. À la fin de l’année, vous saurez que vos données sont exactes.

Conseils concernant Analyste AgExpert

  • Assurez-vous que tous les champs sont remplis lorsque vous créez des comptes.
  • Si vous n’êtes pas certain des codes Agri-stabilité à utiliser, demandez à votre comptable ou vérifiez en ligne.
  • Un moyen facile de lier vos comptes de revenus et de dépenses à vos comptes de stocks consiste à utiliser la fenêtre Configurer les comptes de stocks que vous trouverez dans le menu Stocks. Ensuite, configurez l’association au moyen de la fenêtre Sélectionner un compte avec transactions - Stocks.
jeudi
mars222018

Prêt pour la fin de l'exercice financier?

La date limite pour envoyer votre déclaration de revenus à l’Agence du revenu du Canada est le 30 avril, donc elle arrive à grands pas! Grâce à Analyste AgExpert, vous pouvez vous faciliter la vie – et celle de votre comptable –, et envoyer votre déclaration de revenus à temps.

Respectez votre rythme

Vous pouvez passer au nouvel exercice lorsque vous êtes prêt. Le fichier de données d’Analyste AgExpert est pluriannuel, et le logiciel n’a pas de bouton de fin d’exercice à proprement parler. Votre comptable travaille dans Analyste AgExpert à la fin de l’exercice? Rien de plus simple : utilisez la fonctionnalité de version comptable pour lui envoyer vos données afin qu’il puisse travailler dans l’exercice terminé, pendant que vous travaillez dans le nouvel exercice. Lorsque votre comptable aura terminé, vous pourrez importer ses changements dans votre fichier de données courant pour mettre à jour vos soldes adéquatement. Vous vous demandez comment saisir manuellement les ajustements de votre comptable? Tout aussi simple. Voici quelques éléments à retenir :

  • Vous pouvez ajuster la valeur et la quantité des stocks, pourvu que vous respectiez la logique comptable. En d’autres termes, les débits doivent être des nombres positifs et les crédits, des nombres négatifs.
  • Vous pouvez ajuster la valeur à l’aide d’un débit ou d’un crédit, et laisser la quantité à zéro (nouveau en 2017). Cette modification est possible seulement si le compte n’est pas à zéro avant ou après l’enregistrement de l’ajustement. (Voir les deux points suivants.)
  • Si la valeur de vos stocks est actuellement établie à zéro et que vous effectuez un débit pour augmenter les stocks, vous devez saisir une quantité sur cette ligne. Il se pourrait aussi que vous ne connaissiez pas la quantité exacte. Dans ce cas, faites votre meilleure estimation selon ce que vous pensez être la valeur par unité. Selon la logique, vous ne pouvez pas avoir une valeur positive si vous n’avez pas de stocks.
  • Si vous remettez la valeur des stocks à zéro, vous devez faire de même pour la quantité. Donc, si vous avez en stock trois unités dont la valeur totalise 300 $ et que vous voulez créditer (soustraire) le compte des stocks de 300 $, vous devrez saisir une quantité négative (-3) sur cette ligne.
  • Vous pouvez soustraire uniquement ce que vous détenez en stock. Par exemple, à la fin de l’exercice, vous avez en stock trois unités dont la valeur totalise 300 $. Vous avez fait un peu de travail depuis le début du nouvel exercice (avant d’envoyer vos registres à votre comptable), et vous avez vendu deux de ces unités. Vos stocks « actuels » sont donc constitués d’une seule unité, dont la valeur s’élève à 100 $. Dans ce cas, vous ne pourriez pas soustraire 300 $ à la fin de l’exercice, parce que vos stocks « actuels » correspondraient à une valeur négative (-200 $). La solution la plus facile consiste à saisir une valeur en stocks de 200 $ dans le compte dans le nouvel exercice pour vous laisser la possibilité de soustraire 300 $ dans l’exercice précédent.
  • Pour imputer des ajustements aux comptes débiteurs/clients ou aux comptes créditeurs/fournisseurs, utilisez la fenêtre régulière de saisie des transactions pour créer un montant à recevoir (1200-00) ou un montant à payer (2100-00).

Comment créer une version de fichier de données pour le comptable

  • Pour pouvoir continuer de travailler dans votre fichier de données, ajoutez votre prochain exercice financier. Allez dans Configurer, puis sélectionnez Exercices. Cliquez sur le bouton Ajouter un exercice.

  • Fermez la fenêtre Exercices puis, à partir du menu Fichier, choisissez Créer une version du fichier de données pour le comptable.

  • Comme date de division, choisissez le dernier jour de votre exercice. Vous pourrez voir tout ce qui est antérieur à la date de division, mais vous ne pourrez rien modifier. Votre comptable devra accéder à tout ce que contient votre fichier de données jusqu’à la date de division, afin d’apporter au besoin des écritures de rajustement dans le cadre du processus de fin d’exercice. Vous pourrez continuer de travailler dans vos registres après la date de division, et votre comptable pourra voir ces transactions, mais ne pourra pas les modifier.

  • Choisissez à quel endroit vous voulez enregistrer la version comptable. Cliquez sur le dossier jaune que vous avez vu à l’étape 3. Enregistrez le fichier sur votre Bureau d’ordinateur afin qu’il soit facile de le joindre à un courriel. Vous verrez « Ce PC » ou « Mon ordinateur » (selon la version de Windows). Cliquez sur l’un ou l’autre, puis sur « Bureau » et enfin, sur « Data ». Cliquez sur OK, puis sur Enregistrer.



  • Sur votre Bureau, vous verrez cette icône, portant l’extension .agacctransfer, que vous pourrez envoyer à votre comptable.

Conseils pour la fin d’exercice dans Analyste AgExpert

  • Vous envoyez un fichier dont l’extension est .agacctransfer à votre comptable. Lorsqu’il a terminé ses écritures de rajustement, votre comptable vous retourne un fichier dont l’extension est .agextransfer.
  • Conseil important 1 Ajoutez toujours votre prochain exercice avant de créer la version comptable.
  • Si votre comptable n’a pas Analyste AgExpert, vous pouvez imprimer ou exporter les rapports requis.
  • Si la fin d’exercice vous donne des maux de tête, jetez un coup d’œil à cette liste pratique des 9 tâches à effectuer avant le processus de fin d’exercice.
  • Conseil important 2 N’utilisez pas la fonction d’annulation de la version comptable. En effet, si vous annulez cette version, vous ne pourrez pas importer les données que votre comptable vous retournera.
jeudi
févr.222018

C'est très pratique... AgExpert Champs

 

 

Simplifiez votre gestion agricole 

AgExpert Champs – maintenant disponible. Assurez la tenue de vos registres et obtenez les détails dont vous avez besoin pour prendre des décisions d’affaires éclairées. AgExpert Champs est un logiciel Web, ce qui veut dire que vos registres sont conservés en toute sécurité. De plus, vous choisissez qui y a accès.

À quoi cela resemble-t-il?

  • Profitez d’un produit très facile à utiliser.
  • Saisissez vos données et accédez-y partout et à tout moment.
  • Analysez vos données, planifiez votre stratégie, et ensuite, effectuez le suivi de votre rendement.       
  • Partagez facilement des données avec les personnes de votre choix.

Les utilisateurs de la version Privilège d’AgExpert peuvent exporter leurs données de Gestionnaire de champs PRO à AgExpert Champs. Visionnez la vidéo explicative ci-dessous.

Conseils Pratique

Voici comment vous pouvez vous abonner à AgExpert Champs.

  1. Visitez AgExpert.ca. Créez un nouveau compte. Si vous utilisez actuellement Champs PRO Mobile, votre nom d’utilisateur et votre mot de passe ne seront pas reconnus. Vous devrez donc vous inscrire pour créer un nouveau compte. 

  2. Saisissez vos données. Cliquez sur Créer.

  3. Vous recevrez un courriel pour confirmer et activer votre compte. Lorsque vous cliquerez sur Confirmer le compte, vous retournerez à la page d’ouverture de session d’AgExpert Champs.

  4. Une fois votre session ouverte, un message vous indiquera que votre compte a été confirmé. Cliquez sur Continuer.

  5. Saisissez le nom de votre entreprise ou exploitation agricole et votre numéro de téléphone. Si vous êtes un utilisateur actuel de Gestionnaire de champs PRO, vous pouvez exporter vos données vers AgExpert Champs. Vous ne recevrez ce message qu’une fois.

  6. Une fois que vous cliquerez sur Enregistrer, un message vous demandera si vous voulez suivre un tutoriel portant sur la façon de commencer à utiliser AgExpert Champs. Si oui, cliquez sur Ajouter un champ. Sinon, sélectionnez Quitter le tutoriel.

 

 Meilleures pratique

 

  • Comme tout nouveau logiciel, quelques bogues de logiciel peuvent être présents dans AgExpert Champs. Si vous remarquez des erreurs, communiquez avec notre équipe de soutien en composant le 1-800-667-7893. Veuillez mentionner le message d’erreur que vous avez reçu, et nous corrigerons l’erreur dès que possible.
  • Recevez les dernières nouvelles sur AgExpert Champs en visitant notre communauté en ligne.
  • La version Standard est gratuite : faites-en l’essai, ou passez à la version Privilège pour obtenir du soutien technique et des fonctions supplémentaires.
  • Conseil important Si vous disposez actuellement d’un plan d’assistance à la clientèle pour Gestionnaire de champs PRO ou Analyste AgExpert, vous aurez automatiquement accès à la version Privilège pendant votre première année. N’oubliez pas de vous connecter avec la même adresse courriel avec laquelle vous vous êtes déjà enregistré.
  • Avez-vous des suggestions de nouvelles fonctionnalités pour AgExpert Champs? Visitez idees.champs.agexpert.ca pour nous les communiquer.

 

jeudi
janv.252018

C'est très pratique ... Intérêt couru

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des modifications ont été apportées à la présentation des relevés de FAC. Le principal changement au relevé de transactions des prêts d’intrants de culture fera en sorte que les intérêts courus mensuels n’y seront plus affichés pour chaque mois individuel. Vous y verrez dorénavant le solde cumulatif de vos intérêts courus chaque mois. Ces modifications pouvant soulever des inquiétudes, le présent billet de blogue vise à répondre aux questions que vous pourriez vous poser.

 

À quoi cela ressemble-t-il?

  • Les intérêts courus figurant sur votre relevé de transactions des prêts d’intrants de culture s’afficheront dorénavant comme solde cumulatif à la fin de période visée par le relevé.
  • Afin de déterminer les intérêts courus pour un mois en particulier, vous aurez besoin du relevé du mois en cours et de celui du mois précédent.
  • À la suite de la transition de l’ancien au nouveau format de relevé, un seul calcul doit être fait, ce qui diffère des calculs effectués mensuellement.

 

Conseils Pratique

Voyons maintenant comment enregistrer vos transactions dans Analyste AgExpert. 

  1. Les intérêts courus de l’ancien au nouveau format de relevé seront calculés en soustrayant les intérêts courus de septembre à ceux du mois d’août.
  2. Le nouveau format indique le total cumulatif des intérêts courus plutôt que vos intérêts courus pour chaque mois. Afin de calculer les intérêts courus d’octobre, vous aurez besoin du relevé de septembre et de celui d’octobre.


  3. Payer les intérêts courus de votre prêt pour intrants de culture.
  4.  Vous recevrez annuellement un relevé de prêt qui indiquera les intérêts imputés à votre compte au cours de cet exercice financier. Vous devrez faire une écriture de rajustement de fin d’exercice une fois que vous aurez reçu ce relevé. Une fois que le rajustement aura été fait, le solde de fermeture inscrit à votre relevé de prêt devrait concorder avec le solde de votre compte de prêt dans Analyste AgExpert.

     

    Meilleures pratique

    • Si vous avez des questions, n’ayez crainte, nous sommes à votre disposition.
    • Tenez en ordre vos relevés de transactions d’intrants de culture afin d’avoir tout ce dont vous avez besoin pour effectuer vos calculs mensuels.
    • Conseil important – Veuillez consulter l'adresse www.fac.ca/releve pour de plus amples renseignements sur le relevé de transactions et sur le relevé de prêt annuel. Vous pouvez aussi appeler notre Centre de service à la clientèle, au 1-888-522-2555.
    • Le rapprochement mensuel de votre prêt ne s’effectue plus par rapport à un seul solde de relevé de prêt. Désormais, le rapprochement du solde des intérêts courus s’effectuera par rapport au compte créditeur pour prêt pour intrants de culture de FAC (intérêts accumulés) et au solde de fermeture de votre compte de prêt.

     

mardi
déc.052017

C'est très pratique... La gestion des flux de trésorerie

 



De nos jours, rien de plus simple que de connaître la trésorerie dont vous disposez actuellement. Il suffit d’ouvrir l’application bancaire sur votre téléphone, et voilà. Mais pour connaître la trésorerie dont vous allez disposer dans le futur... C’est autre chose. C’est là qu’intervient le module de trésorerie d’Analyste AgExpert. Lorsque les finances sont serrées, cet outil vous aide à surmonter cette situation difficile. Disposez-vous de suffisamment de trésorerie en mars pour effectuer votre paiement de prêt? Ayez l’esprit en paix grâce aux avantages que procure le module de trésorerie.

À quoi cela ressemble-t-il?

Un rapport de trésorerie de base est simple à créer.

  • Le module de trésorerie vous aide à prévoir les entrées et les sorties de fonds à venir en s’appuyant sur votre trésorerie initiale.
  • Vous pouvez le configurer avec les chiffres existants, puis ajuster la prévision pour qu’elle soit plus précise.
  • Pour garder les choses simples, le logiciel Analyste AgExpert utilise la méthode indirecte (en anglais seulement) pour les états de flux de trésorerie.

Conseils pratiques

Penchons-nous sur la configuration des flux de trésorerie et ce que vous pouvez faire.

  1. Prévues / Réelles 

    L’option Prévues vous permet de manipuler manuellement vos flux de trésorerie. Vous pouvez modifier les champs afin de prévoir à quoi vous attendre au chapitre des entrées et des sorties de fonds sur une période donnée (mensuelle, trimestrielle, annuelle).

    L’option Réelles vous indique avec exactitude ce dont vous disposez aujourd’hui selon les transactions réelles qui ont été enregistrées dans Analyste AgExpert. Lorsqu’un état de trésorerie réelle est généré, vous ne pouvez modifier aucun champ.
  2. Pour configurer vos prévisions, recueillez des renseignements sur les transactions réalisées au cours des années précédentes. Prenez en compte les facteurs susceptibles de changer chaque année : fluctuations des prix, conditions environnementales ou inflation. Une fois les renseignements des années passées recueillis, vous pouvez commencer à faire vos prévisions mensuelles.
  3. Dans le menu Configurer, assurez-vous que tous vos comptes répertoriés sont liés aux sections appropriées de la trésorerie. Si la façon dont vos comptes sont liés ne vous semble pas appropriée, mettez un compte en surbrillance, sélectionnez la section de la trésorerie à laquelle il est associé, puis cliquez sur Enregistrer.
  4. Dans l’onglet Affichage, vous pouvez décider d’inclure les données du dernier exercice et d’afficher les valeurs réelles des comptes de stocks. Rappelez-vous que les soldes des comptes de stocks servent à des fins de prévision uniquement et qu’ils ne seront pas indiqués sur un rapport de trésorerie réelle. 
  5. L’option Remplir automatiquement permet de remplir automatiquement une ligne, une colonne ou l’ensemble de la feuille de travail. Cette option est disponible uniquement pour une trésorerie prévue, car la trésorerie réelle découlera de vos saisies de transactions. Nous recommandons de commencer par remplir automatiquement l’ensemble de la feuille de travail.

Meilleures pratiques

  • Ne confondez pas budget et flux de trésorerie. Un budget correspond à une ambition : il s’agit d’un objectif. Les flux de trésorerie correspondent à la réalité : c’est en quelque sorte la chronologie des entrées et des sorties d’argent sur votre compte. 
  • Vérifiez régulièrement vos flux de trésorerie pour vous assurer que vos prévisions sont sur la bonne voie. 
  • Conseil important : Pour que vos états de flux de trésorerie restent précis, rapprochez régulièrement vos relevés bancaires.
lundi
oct.162017

C'est très pratique... Immobilisations

D’accord, soyons francs. Tenir un registre de vos immobilisations ne vous permettra pas d’épater vos voisins ou d’avoir de superbes abdominaux! et cela demande quelques efforts. Toutefois, voici ce que vous parviendrez à faire:

  • Générer rapidement une liste des immobilisations courantes pour les besoins de vos assurances, et conserver une liste des immobilisations antérieures dans vos registres financiers.
  • Calculer et saisir votre déduction pour amortissement.
  • Calculer l’amortissement pour les rapports de gestion au moyen de cinq méthodes différentes.
  • Vous assurer que votre rapport de la valeur nette est exact.
  • Rester organisé et faire preuve de précision en automatisant vos registres d'immobilisations.

À quoi cela ressemble-t-il?

Analyste AgExpert vous fournit quatre outils:

  1. Le Bilan, qui vous permet d’assurer un suivi de vos actifs par catégorie. Ce rapport vous présente le total pour chaque catégorie, ainsi que l’amortissement cumulé dans chaque compte.
  2. La liste de toutes les immobilisations (Configurer > Immobilisations), qui vous permet d’assurer un suivi des renseignements relatifs à chaque actif pris individuellement.
  3. La fenêtre Déduction pour amortissement (DPA), qui vous permet de calculer votre déduction pour amortissement aux fins de l’impôt.
  4. Le Rapport de la valeur nette, qui vous permet d’assurer un suivi de la juste valeur marchande de chaque actif au fil du temps.

 

 

 

 

 

 

Prenons un exemple concret. Jane vient d'acheter une nouvelle cellule à grains d'une valeur de 30 000$. Jane y saisira le numéro de série, la date d'achat et le coût oroginal de la nouvelle immobilisation, qui s'ajoutera à la liste des immobilisations existantes. Par ailleurs, le tableau de DPA sera aussi mis à jour afin de tenir compte du montant de 30 000 $ et de l’amortissement prévu à l’aide de la règle de la demi-année.

 

 

 

 

 

Le quatrième outil, qui permet d’assurer un suivi de la juste valeur marchande, vous permettra de produire aisément un rapport de la valeur nette. Pour en savoir plus au sujet de la juste valeur marchande, veuillez consulter cette vidéo de Ashton George de l’équipe d’assistance à la clientèle de Financement agricole Canada.

 

Conseils pratiques

Passons en revue quelques transactions liées aux immobilisations. 

  1. Vous faites financer l’achat d’une nouvelle immobilisation (un tracteur) et vous vendez un vieux tracteur en échange. Vous aviez aussi effectué un dépôt sur l’achat à une date antérieure.



    Lorsque vous ajoutez une ligne I+, Analyste AgExpert ouvre une autre fenêtre dans laquelle vous pouvez inscrire les renseignements détaillés sur l’immobilisation.
    (Conseil de professionnel : si vous fermez accidentellement cette fenêtre, cliquez tout simplement sur le boutton  au bout de la ligne I+ pour l’ouvrir de nouveau.)

  2. Une tempête de grêle endommage tellement votre camion que la compagnie d’assurance décide de déclarer qu’il est une perte totale. Lorsque vous recevez le chèque, vous devez ajouter un dépôt (et non pas un retrait) dans Analyste AgExpert.

  3. Vous détenez la moitié d’une planteuse de pommes de terre et la vendez à Jim. Avant de pouvoir saisir la vente de l’immobilisation, vous devez la répartir en deux actifs distincts.


  4. Lors de la construction d’une immobilisation, vous pouvez ajouter toutes les dépenses effectuées tout au long du projet dans un compte pour les travaux en cours pour pouvoir ensuite les convertir en immobilisations lorsque le projet sera terminé.
    Pour réaliser cet enregistrement, vous devrez inscrire deux saisies de transactions distinctes.


    (Si vous connaissez le montant de la TPS, vous pouvez l’inscrire sur une ligne A+ distincte dans le compte de la TPS payée.)

    Lorsque Joe émettra la facture finale, il ne restera que 3 500 $ à payer.

  5. À la fin de l’exercice, le comptable examinera vos livres et vous avisera que le tracteur que vous avez acheté et ajouté à la catégorie 8 doit être transféré à la catégorie 10.
    Pour inscrire ce renseignement dans Analyste AgExpert, il suffit de repérer la transaction originale, de cliquer sur Modification entière, de supprimer la ligne I+ originale, et d’enregistrer une nouvelle ligne I+ afin de l’imputer au bon compte d’immobilisation.


  6. Inscrivez l’amortissement de fin d’exercice dans le Journal général. Vous trouverez les chiffres dont vous avez besoin pour cette opération dans la colonne 9 du rapport Tableau de DPA.



 

Meilleures pratiques

 

  • Toutes les voitures de tourisme sont considérées comme étant des véhicules de la catégorie 10.1, et non pas comme des véhicules de la catégorie 10. Ainsi, le montant maximal de la TPS pouvant être réclamé au moment de l’achat est de 1 500 $. Le montant résiduel de la TPS doit être ajouté au champ Coût original de la fenêtre Ajouter une immobilisation.
  • Chaque fois que vous ajoutez un nouvel exercice financier ou que votre comptable vous renvoie votre déclaration de revenus et les documents justificatifs connexes, inscrivez le solde d’ouverture de l’exercice dans la fenêtre Déduction pour amortissement (DPA).
  • Lorsque vous passez en revue votre rapport des revenus et des dépenses à la fin de l’exercice, sélectionnez l’amortissement Taux maximum ou Taux défini par l’utilisateur pour ajouter l’amortissement prévu sur le rapport. Vous aurez ainsi une idée de ce à quoi ressemblera votre résultat net. 
  • Examinez les chiffres et établissez de nouveaux montants pour la juste valeur marchande au moins une fois par année pour vous assurer que votre état de la valeur nette est relativement à jour. C’est toujours une bonne idée de le mettre à jour plus fréquemment. 

 

 

 

 

vendredi
sept.082017

C’est très pratique… Les comptes créditeurs 

Utiliser les comptes créditeurs pour enregistrer les dépenses? Ce n’est peut-être pas nécessaire pour tout le monde, mais il y a des avantages à le faire :

  1. Exactitude – Imputez les dépenses à la date où elles sont encourues plutôt que d'attendre leur remboursement. Ainsi, les livres comptables seront plus exacts.
  2. Simplicité – Enregistrez toutes les dépenses dans un seul compte aux fins des tâches d'audit et de rapprochement.
  3. Efficacité – Simplifiez les procédés de comptabilité (privilégiez l'impression massive des chèques plutôt que l'impression individuelle) pour mieux prévoir les flux de trésorerie.
  4. Sécurité – Utilisez les comptes fournisseurs pour séparer les tâches de comptabilité afin de réduire les risques de fraude.

À quoi cela ressemble-t-il?

Nous parlons essentiellement de déclarations selon la méthode de comptabilité de caisse ou d'exercice. L'utilisation des comptes fournisseurs facilite la saisie de vos revenus et dépenses selon la méthode de comptabilité d'exercice, si nécessaire. Vous pouvez aussi utiliser un ensemble particulier de types de lignes dans votre fenêtre de saisie de transactions : NC+ et NC- (notes de crédit). Vous pouvez les voir dans les transactions ci-dessous.

Apprenez-en plus sur les types NC+ et NC- avec Ashton George de l'équipe d'assistance à la clientèle de Logiciels de gestion FAC

Dans Analyste AgExpert, vous pouvez simplifier le processus en ce qui a trait à la conversion. Vous pouvez générer automatiquement le rapport des revenus et des dépenses et le rapport du grand livre selon la méthode de comptabilité d'exercice ou de caisse. La version pour comptabilité d'exercice comprend les dépenses actuellement impayées dans les comptes créditeurs; la version pour comptabilité de caisse ignore ces éléments impayés. Vous pouvez profiter du meilleur des deux méthodes. Vous pouvez saisir les dépenses d’une façon qui est adaptée à votre gestion d’entreprise, puis facilement convertir les dépenses saisies à la méthode de comptabilité de caisse, aux fins de déclaration de l'impôt sur le revenu.

Conseils pratiques

Faisons le tour complet du cycle d’une transaction pour un fournisseur.

  1. Vous effectuez un dépôt pour des intrants utilisés lors du prochain exercice suivant. Quand on utilise
    une note de crédit imputée aux comptes créditeurs, on reporte la dépense à l'exercice suivant. Étant donné qu’aucune dépense n'a été imputée, aucune dépense ne sera déclarée en 2017.  
  2. Durant le nouvel exercice, après avoir pris possession de l'engrais auprès du fournisseur, vous pouvez entrer la facture comme montant à payer. Prenez note qu'à cette étape il n'y a aucun échange d'argent supplémentaire. Les rapports produits selon la méthode de comptabilité d'exercice affichent une dépense de 10 000 $ en mars, bien que vous n'ayez rien payé encore.
  3. Si on applique la saisie de la note de crédit de 2017 à la facture impayée de 10 000 $, le rapport produit selon la méthode de comptabilité de caisse affiche alors une dépense de 5 000 $. Important : La seule façon d'utiliser un solde saisi comme une NC+ est d'avoir une NC- pour compenser. Les montants saisis comme notes de crédit ne sont pas comptabilisés comme des dépenses.
  4. Parfois, vous retournez un produit acheté au fournisseur pour obtenir un crédit. Dans ces cas-là, saisissez ce retour à titre de montant à payer de valeur négative, et ce, au lieu d'utiliser le type CN+. Le crédit approprié sera alors imputé au compte de dépenses. Dans la même veine, vous pouvez saisir les paiements excédentaires comme montants à payer de valeu négative si vous souhaitez que cette activité s'afiche dans votre rapport de distribution des soldes en souffrance par comptes créditeurs ou dans votre rapport de rapprochement des montants imputés aux comptes créditeurs.
  5. L'étape finale consiste à payer le solde impayé restant du compte. Quand on applique le paiement, il est important de l'appliquer tant au retour qu'au solde restant de la facture initiale.
  6. Si vous laissez le solde impayé après la fin de la période de déclaration suivante, généralement la fin de l'exercice, assurez-vous de mettre à jour les comptes créditeurs pour tenir compte du fait qu’il ne reste plus qu’un solde résiduel de 4 000 $ de la facture initiale. (Appliquez le retour au solde restant de la facture.) Vous vous assurez ainsi que sont exacts vos rapports de distribution des soldes en souffrance par comptes créditeurs et de rapprochement des montants imputés aux comptes créditeurs.

Meilleures pratiques

  • Configurez l'impression des chèques, puis établissez un calendrier d'exécution des chèques et respectez-le dans la mesure du possible. Il y aura toujours des éléments qui ne pourront attendre le 15e jour ou la fin du mois. – Parfois, ils ne pourront même pas attendre le jeudi suivant. Réglez ces éléments au moyen d’un chèque rédigé à la main, puis saisissez cette transaction dans le logiciel dès que vous serez de retour devant votre ordinateur.
  • Entrez vos factures fréquemment. Avoir un bureau sur lequel les documents ne s'entassent pas, notamment des factures à payer, procure un sentiment formidable!
  • Rapprochez périodiquement vos comptes les plus actifs et vos relevés de fournisseurs pour vous assurer de ne rien oublier. Le rapport de rapprochement des montants imputés aux comptes créditeurs est l'un de nos rapports préférés, parce qu'il apparie les factures saisies avec les paiements imputés à celles-ci.
  • Conseil important – Vérifiez tous les éléments impayés durant le processus de fin d'exercice. Le rapport de distribution des soldes en souffrance par comptes créditeurs est un outil formidable. Vérifiez bien que les éléments impayés sont vraiment impayés. Par exemple, il peut y avoir une note de crédit ou un crédit de retour en cours qui ramène le solde d'un compte à zéro, mais si le crédit et la facture qui ramène le solde à zéro sont tous deux en cours, les dépenses liées à ces éléments ne seront pas déclarées correctement. Compensez mutuellement ces éléments selon la méthode présentée à la transaction no 6.
  • Appliquez les mêmes principes et pratiques à vos revenus par l'utilisation des comptes débiteurs.